Discours ministre

Intervention de monsieur le ministre de la formation et de l'enseignement professionnels à l'occasion de la rentrée officielle - session de septembre 2019

  • Mesdames et Messieurs les Ministres,
  • Monsieur le wali,
  • Monsieur le président de l’assemblée populaire de wilaya,
  • Mesdames et Messieurs les élus,
  • Mesdames et Messieurs les travailleurs de la formation et de l’enseignement professionnels,
  • Chers stagiaires, élèves et apprentis,
  • Mesdames et Messieurs les représentants de la presse,
  • Honorable assistance,

Je suis très heureux de me trouver parmi vous, à Blida, pour marquer  le lancement officiel de la rentrée de la formation et de l’enseignement professionnels 2019/2020, session de septembre 2019, qui concerne tous les établissements répartis à travers le territoire national, sachant qu’un cours type portant sur « Le rôle de la Formation Professionnelle dans le développement de l’entrepreneuriat » sera dispensé. 

A cette heureuse occasion, je vous souhaite à tous et à toutes la bienvenue.

Je voudrais adresser mes sentiments de considération et mes remerciements aux autorités locales de la wilaya de Blida, à leur tête Monsieur le Wali, pour leur sollicitude et les efforts consentis pour faire de cette rentrée un succès.

Je saisis également cette occasion pour adresser  à l’ensemble des stagiaires, élèves et apprentis  et particulièrement aux nouveaux,  et parmi eux les personnes à besoins spécifiques, qui rejoignent le secteur pour la première fois, mes encouragements, en leur souhaitant   de réussir dans le cursus de formation qu’ils ont choisi, pour l’acquisition  d’un métier leur permettant de s’insérer facilement dans le marché du travail ou de créer leur propre activité et de contribuer au développement économique et social du pays.

Je voudrais aussi saluer les formateurs et les autres catégories de travailleurs du secteur, qui n’ont ménagé aucun effort pour contribuer   à la réussite de cette rentrée, sans oublier nos partenaires qui nous accompagnent dans le développement de la formation et de l’enseignement professionnels.

En outre, le secteur a mobilisé à l’instar des années précédentes,  dans le cadre du programme visant l’amélioration de la qualité de la formation et son adaptation aux besoins  des utilisateurs, tous les moyens humains et matériels pour assurer une bonne année de formation et d’enseignement professionnels.

Mesdames et Messieurs ;

La rentrée de septembre 2019 se déroule dans un nouveau contexte politique. Ce qui augure d’un avenir meilleur  pour la prise en charge des revendications légitimes, notamment de la jeunesse qui aspire à la réalisation de ses préoccupations à travers  son insertion dans la société et sa  contribution à la création de richesses et d’emplois.

Les pouvoirs publics accordent un intérêt particulier au secteur de la formation et de l’enseignement professionnels qui est d’une importance stratégique pour l’accompagnement du développement socio économique du pays, en lui accordant tous les moyens  nécessaires à la prise en charge :

  • de la formation d’une ressource humaine qualifiée pour les besoins du marché du travail ;
  • du perfectionnement et du recyclage des travailleurs pour permettre l’amélioration de leur employabilité et la compétitivité des entreprises.

Le secteur offre plus de 382 000 postes pédagogiques nouveaux  dont 2000 au niveau de l’enseignement professionnel,  pour la rentrée de septembre 2019, qui viennent s’ajouter à l’effectif reconduit qui totalise plus de 306 000 stagiaires, élèves et apprentis. L’effectif   global qui rejoindra  les établissements  lors de cette rentrée  est  de  prés  de  700 000

stagiaires, élèves, et apprentis. Cette offre de formation concerne les 23 branches professionnelles de la nomenclature, édition 2019 et porte :

  • sur 409 spécialités pour les formations diplômantes dont 123 pour les candidats d’un niveau de 3eme AS;
  • et 92 au profit des candidats ayant un niveau scolaire réduit (cycle primaire) et 110 spécialités pour les formations qualifiantes.   

Elle recouvre plus 68 % de l’offre globale  dans  les  spécialités prioritaires  des  filières  industrielles, les filières  de  l’agriculture  et de  l’agroalimentaire,  les   filières   du  bâtiment   et  des   travaux  publics,    les filières de l’hôtellerie, du tourisme et de l’artisanat, les filières des technologie de l’information et de la communication. 

L’offre au  profit des candidats de la 3éme AS est de 37. 960 postes de formation, à travers notamment l’ouverture de  sections détachées au niveau des CFPA  et le renforcement  de l’offre dans  certaines spécialités prisées par les jeunes, notamment dans les filières suivantes : Bâtiment et  Travaux Public – Hôtellerie tourisme – Audiovisuelle – Electricité, Electronique,  Energétique – Arts et industries graphiques). 

Concernant les catégories particulières, l’offre  est de près de  700 postes de formation nouveaux, au profit des personnes handicapées physiques et des jeunes en danger moral, répartis à travers 05 centres régionaux spécialisés pour personnes handicapées physiques situés dans les wilayas d’Alger, de Boumerdès, de Laghouat, de Skikda et de Relizane.

Il est également programmé la prise en charge de la formation des détenus en milieu carcéral dans le cadre de conventions conclues avec les services du ministère chargé de la justice.

Le secteur offre aussi des postes de formation pour répondre à la demande sociale de  formation, au profit des autres catégories de la population, à travers divers dispositifs mis en place à cet effet, à savoir :

La formation en cours du soir :

Cette formation est organisée à travers un grand nombre d’établissements et vise à répondre au mieux aux attentes des populations qui exercent déjà une activité professionnelle et qui ont besoin d’une tranche horaire aménagée, pour poursuivre ou compléter leur formation par l’acquisition d’un savoir ou d’un savoir faire à titre individuel ou dans un cadre de partenariat.

  • La formation au profit de la femme au foyer :

Des sections sont programmées au niveau de plusieurs établissements sur tout le territoire national  au profit des femmes au foyer vue de leur faire acquérir une qualification et des aptitudes, dans diverses spécialités, leur permettant de fournir un travail productif pour subvenir à leurs besoins et contribuer au développement économique et social du pays.

  • La formation la femme en milieu rural :

En vue de permettre aux jeunes filles qui vivent en zones éloignées et dans des conditions difficiles d’occuper une place dans la vie active, le secteur procède à l’ouverture de sections détachées en milieu rural.

  • Le dispositif « Alphabétisation-qualification » :

Mis en place en relation avec le ministère de l’éducation nationale, ce dispositif vise la prise en charge des jeunes sans instruction en vue de leur faire acquérir une qualification professionnelle permettant leur insertion socio professionnelle.

  • Le dispositif de formation qualifiante :

 D’une durée égale ou inférieure à 06 mois, ce dispositif est destiné aux diplômés de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur afin de favoriser leur insertion professionnelle.

  • Le dispositif « Formations passerelles » :

 Ce dispositif vise à permettre aux diplômés de la formation professionnelle dans une spécialité donnée, d’accéder à une formation supérieure afin d’améliorer leur employabilité et  favoriser leur insertion professionnelle.

En vue d’assurer la prise en  charge du plus grand nombres de jeunes demandeurs de formation et le bon déroulement de cette rentrée, le secteur a mobilisé tous les moyens matériels et humains disponibles :

  • En matière d’infrastructures, le nombre d’établissements nouveaux à mettre en fonctionnement à l’occasion de cette rentrée est de 34 pour une capacité pédagogique globale de 15 100 postes  de formation et de 4 260 places d’internat. Les établissements ci-dessus viendront s’ajouter aux établissements existants à la rentrée de février 2019, dont le nombre est de 1 295, soit un total de 1 329 établissements.
  • En matière d’équipements technico pédagogiques,  la situation  se présente comme suit : 
  • Equipements à mettre en fonctionnement à la rentrée de septembre 2019….61 sections ; 
  • Equipements à mettre en fonctionnement avant fin 2019..180 
  • En matière de ressources humaines : 
    • Le nombre de formateurs à mettre en mettre en position d’activité à la rentrée de septembre 2019 est de 2000 (PSFEP 2 : 450 – PSFEP 1 : 700 – PFP : 850) ;
    • La formation et le perfectionnement de la ressource humaine concerne 12 708 travailleurs dont 9 472
  • En matière de pédagogie:
    • la nomenclature des branches professionnelle et des spécialités de la formation professionnelle a fait l’objet d’une révision en juin 2019. La nouvelle nomenclature, édition 2019 comporte 23 branches professionnelles et 495 spécialités ;
    • Le répertoire des formations initiales qualifiantes, édition 2012, a également été revu. Le nouveau répertoire, édition 2019 comprend 165 qualifications professionnelles qui permettent une première qualification professionnelle favorisant l’insertion socio- professionnelle ou la création de micro entreprises ;
    • Le répertoire des filières et des spécialités de l’enseignement professionnel a été élaboré en avril 2019. Il regroupe sept (07) filières et quarante quatre (44) spécialités enseignées dans le premier cycle préparant pour l’obtention du brevet d’enseignement professionnel (BEP), qui ont un prolongement sur cinquante quatre (54) spécialités enseignées dans le deuxième cycle, préparant pour l’obtention du brevet d’enseignement professionnel supérieur (DEPS).
  • En matière de développement des TIC, diverses actions ont été mises en œuvre dans le cadre de l’actualisation de la plate-forme du secteur, à travers :
    • la mise en place du réseau internet au niveau national en vue de l’amélioration des prestations ;
    • la généralisation de l’internet à haut débit au niveau de tous les établissements et structures de formation et d’enseignement professionnels avec diversification des supports de connexion (Fibre Optique, LS, WIMAX, ADSL, et 4G LTE);
    • mise en place d’une messagerie performante (Plus de 3000 comptes opérationnels) ;
    • généralisation des réseaux «LAN » pour l’INTRANEFP (Administration centrale, Salles de cours, Bibliothèques et espaces internet) ;
    • équipement en ordinateurs  de l’ensemble des établissements et structures de formation et d’enseignement professionnels;
    • mise en place du système d’information géographique (SIG).

Il y a lieu de signaler que le secteur dispose de 40 académies cisco, spécialisées dans les métiers de la réseautique.

En outre, le mode de formation par apprentissage connaitra notamment :

  • un renforcement en matière de supports pédagogiques, à travers  l’adaptation de 10 programmes nouveaux au mode de formation par apprentissage ;
  • la mise à disposition des établissements de formation professionnelle de 200000 livrets d’apprentissage pour assurer un meilleur suivi des apprentis et une meilleure coordination entre l’établissement de formation et l’organisme employeur ;
  • la poursuite de la mise en œuvre du programme de formation des Maîtres d’apprentissage, entamé à la fin du mois de septembre   

Par ailleurs et dans le cadre de l’amélioration de la gouvernance, de l’organisation et des performances de nos établissements, le secteur a arrêté un certain nombre de mesures et dispositions, notamment : 

  • la mise en œuvre du projet d’établissement en tant que démarche globale et cohérente qui peut toucher à l’ensemble des activités internes et externes de l’établissement ;
  • la mise en place de filières d’excellence dans les spécialités porteuses avec des entreprises leaders dans leur domaine d’activités, dans le cadre du développement du partenariat;
  • la mise en œuvre avant la fin de l’année en cours, d’un programme de formation et de perfectionnement au profit des cadres du secteur, en plus du programme sectoriel déjà lancé;
  • la mise en place de 11 directions de wilayas déléguées de la formation et de l’enseignement professionnels et la désignation  des directeurs de wilayas délégués parmi les cadres du secteur, en favorisant  la promotion interne;
  • la redynamisation des conférences régionales et de la conférence nationale de la formation et de l’enseignement professionnels, qui constituent notamment un cadre privilégié de concertation, de coordination et d’évaluation des établissements de formation et d’enseignement professionnels aux niveaux régional et national ;
  • la redynamisation des activités culturelles et sportives au niveau des établissements de formation et d’enseignement professionnels, à travers notamment la création de clubs sportifs et culturels.
  • la refonte du portail officiel du ministère de la formation et de la formation professionnels dans le cadre de la modernisation du secteur et de l’amélioration des performances du service public, qui permettra aux  jeunes notamment, d’effectuer en ligne plusieurs  démarches administratives relatives aux activités de formation, d’information et de service du secteur de la formation et de l’enseignement professionnels, conformément au programme du secteur ayant trait  à l’allègement des procédures administratives.
  • la plate forme « Entreprise Ressource Planning » (E R P) sera également revue et améliorée afin de permettre une meilleure utilisation.

Enfin, le  gouvernement a arrêté lors de sa réunion du mercredi   24 juillet 2019, la  relance du baccalauréat professionnel.

Une commission comprenant les représentant du Ministère de la Formation et de l’Enseignement Professionnels, du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, du Ministère de l’Education Nationale et de la Direction Générale de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, chargée d’arrêter les conditions et les modalités de la relance  du baccalauréat professionnel, a été mise en place. Elle a été installée le mardi 24 septembre 2019.

Cette importante décision  tant attendue par les jeunes, va sans aucun doute  revaloriser le cursus d’enseignement professionnel en le rendant plus attractif  et plus crédible et en lui donnant sa véritable  place en tant segment à part entière du système éducatif national.

 En matière d’aide à l’insertion professionnelle des apprenants, le secteur a :

  • entrepris  la révision et l’enrichissement des contenus des  modules de formation liée à la recherche d’emploi et à la création d’activité ;
  • introduit dans les cursus de formation, un module de formation intitulé « Gestion de l’entreprise» au profit des stagiaires, élèves et apprentis ;
  • engagé avec les services concernés, la procédure devant aboutir à la mise en place de mécanismes donnant la possibilité  aux apprentis  d’être recrutés par l’employeur  à la fin de leur cursus,   sans passer au préalable par les dispositifs de placement mis en place par l’Etat, (ANEM), en application des dispositions de la loi fixant les règles applicables en matière d’apprentissage.  

Tout ceci permet de dire que la préoccupation première des pouvoirs publics est la promotion et le développement de la formation et de l’enseignement professionnels. Ce qui nécessite des efforts permanent et soutenus en matière d’amélioration des programmes et de leurs contenus, la qualification notamment des formateurs, l’amélioration de la gouvernance et de la performance de nos établissements  ainsi que  l’utilisation rationnelle   des moyens disponibles.    

Il nous appartient également l’élargir,  de  développer et promouvoir le partenariat en travaillant en synergie avec  les différents  opérateurs          économiques en vue de l’adaptation de nos formations à leurs besoins  et de faciliter l’employabilité des diplômés de notre secteur.               

Il ne me reste qu’à souhaiter, aux stagiaires, élèves et apprentis une bonne rentrée et de réussir dans leur cursus de formation, en obtenant des compétences et qualifications facilitant leur insertion dans le marché du travail ou la création de leur entreprise.

Je souhaite également une bonne reprise  et beaucoup de succès aux formateurs et aux travailleurs du secteur.

Je voudrais remercier madame et messieurs les membres du Gouvernement d’avoir rehaussé de leur présence cette cérémonie ainsi que les autorités locales de la wilaya de Blida qui ont accueilli cette importante manifestation et qui on veillé à sa parfaite organisation.   

Pour terminer, je déclare officiellement ouverte la rentrée 2019/2020, en vous souhaitant à toutes et à tous beaucoup de succès.

 

                                          Je vous remercie pour votre aimable attention.

BLIDA, le 29 septembre 2019

Comments are closed.